Le Blog


Mettre en place un protocole sanitaire en entreprise

DÉCOUVREZ NOS PRESTATIONS
ET RECYCLEZ VOUS AUSSI VOS BOX PAPIER !

voir nos offres

 

LE TELETRAVAIL

Depuis le début de la crise sanitaire, le Gouvernement a encouragé les entreprises à avoir recours au télétravail. Au plus fort de l’épidémie, c’est même devenu la norme à appliquer dans toutes les entreprises dès lors que cela était possible. Si pour la rentrée le télétravail n’est plus la norme, il reste une pratique recommandée en ce qu’il participe à la démarche de prévention du risque d’infection au virus et permet de limiter le risque d’affluence, de croisement (flux de personnes) et de concentration (densité) des personnels et des clients afin de faciliter le respect de la distanciation physique.

Il est particulièrement recommandé pour les travailleurs présentant des risques de formes graves de Covid-19 ou vivant au domicile d’une personne vulnérable.

LES MESURES D’HYGINE ET DE DISTANCIATION PHYSIQUE

• Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon (dont l’accès doit être facilité avec mise à disposition de serviettes à usage unique) ou par une friction hydro-alcoolique

• Se couvrir systématiquement le nez et la bouche en toussant ou éternuant dans son coude

• Se moucher dans un mouchoir à usage unique à éliminer immédiatement dans une poubelle à ouverture non-manuelle

• Éviter de se toucher le visage, en particulier le nez, la bouche et les yeux ou de toucher son masque

• Ne pas se serrer les mains ou s’embrasser pour se saluer, ne pas faire d’accolade

• Respecter une distance physique d’au moins 1 mètre

Sur les lieux de travail, ces mesures ont un rôle essentiel pour réduire au maximum le risque en supprimant les circonstances d’exposition. Elles doivent être la règle chaque fois que possible et l’employeur doit procéder aux aménagements nécessaires pour assurer leur respect optimal.

L’employeur doit définir un plan de gestion des flux intégrant les salariés et les clients, fournisseurs et prestataires avec la mise en place de plans de circulation incitatifs visant à fluidifier plutôt qu’à ralentir. Il peut également définir une « jauge » précisant le nombre de personnes pouvant être présentes simultanément dans un même espace en fonction de l’architecture et des dimensions des locaux.

Des dispositifs de séparation entre salariés ou entre salariés et autres personnes présentes sur le lieu de travail de type écrans transparents peuvent aussi être mis en place par l’employeur pour certains postes de travail.

Enfin, l’employeur doit mettre en place des procédures de nettoyage / désinfection régulières des objets et points contacts que les salariés sont amenés à toucher sur les postes de travail et dans tous lieux sous sa responsabilité, y compris les sanitaires et lieux d’hébergement.

 

LE PORT DU MASQUE

• Systématiser le port du masque dans les lieux clos et partagés

• Le masque doit couvrir à la fois le nez, la bouche et le menton

• Organiser de façon ponctuelle des alternatives au port du masque systématique avec des mesures de protection correspondant au niveau de circulation du virus dans le département

Le port du masque grand public, est systématique au sein des entreprises dans les lieux collectifs clos. Seuls les bureaux individuels ne sont pas concernés mais ils sont minoritaires en France et concernent très peu de salariés. La charge revient à l’employeur de fournir le matériel de protection individuelle, gratuitement, et en nombre suffisant à tous les employés.

Voici les espaces qui sont concernés par le port du masque obligatoire en entreprise :

– les bureaux collectifs qu’ils soient fermés ou ouverts (open-space),

– les espaces de circulation (couloirs, halls, accueil, ascenseur, escaliers…),

– les salles de réunions,

– les vestiaires,

– les véhicules dans lesquels circulent plusieurs salariés,

Il est possible de retirer temporairement son masque à certains moments dans la journée, dès lors qu’un certain nombre de mesures sont prises, par exemple l’existence d’une extraction d’air fonctionnelle ou d’une ventilation ou aération adaptée.

Enfin, des adaptations à l’obligation généralisée du port du masque peuvent être organisées par les entreprises pour répondre aux spécificités de certaines activités ou secteurs professionnels. La possibilité d’organiser ces adaptations dépend du niveau de circulation du virus dans le département d’implantation de l’entreprise.

LA DESIGNATION D’UN REFERENT COVID

Les entreprises ont l’obligation de désigner un référent Covid-19. Son identité et sa mission doivent être communiquées à l’ensemble du personnel.

Le référent Covid, en charge de la sécurité sanitaire des salariés, doit veiller à la bonne application du protocole sanitaire au sein de l’entreprise. Il est également chargé d’informer les salariés. En cas de survenue d’un cas avéré, le référent doit pouvoir faciliter l’identification de potentiels cas contacts en s’appuyant sur les déclarations du salarié concerné et son historique d’activité dans l’entreprise. Pour cela, le référent Covid peut utiliser l’application Stop-Covid.

AUTRES POINTS DE VIGILANCE

• Aérer régulièrement (toutes les 3 heures) les pièces fermées, pendant quinze minutes ou s’assurer d’un apport d’air neuf adéquat par le système de ventilation

• Éliminer les déchets susceptibles d’être contaminés dans des poubelles à ouverture non manuelle. Paprec et ses filières EasyRecyclage et Recydis vous proposent des solutions adaptées à votre entreprise pour gérer, collecter et traiter vos déchets liés au Covid-19. Contactez-nous !

• Eviter de porter des gants : ils donnent un faux sentiment de protection

• Rester chez soi en cas de symptômes évocateurs du Covid-19 (toux, difficultés respiratoires, etc.) et contacter son médecin traitant (en cas de symptômes graves, appeler le 15)

• En présence d’une personne symptomatique au sein de l’entreprise (notamment fièvre et/ou toux, difficulté respiratoire, à parler ou à avaler, perte du gout et de l’odorat), il revient à l’employeur de la prendre et de gérer la situation.

Mettre en place un protocole sanitaire en entreprise
L´article vous a plu ?

Print Friendly

inscrivez-vous
à la newsletter easyrecyclage !