Le Blog


RESTAURATION D’ENTREPRISE : QUELLES SOLUTIONS POUR LES BIODECHETS ?

Dans les cantines d’entreprise mais aussi chez les professionnels de la restauration, la majorité des déchets produits en cuisine est d’origine alimentaire. Dans le cadre d’une démarche éco-responsable, ces biodéchets doivent faire l’objet d’un tri et d’une valorisation spécifique. En effet, leur enfouissement ou leur incinération constitue un important gaspillage, car ceux-ci sont parfaitement réutilisables. Aujourd’hui, il est donc important de mettre en place une bonne gestion de vos déchets alimentaires et de vous faire accompagner par des professionnels. Voici un bref tour d’horizon sur le devenir des déchets alimentaires après valorisation.

DÉCOUVREZ NOS PRESTATIONS
ET RECYCLEZ VOUS AUSSI VOS BOX PAPIER !

voir nos offres

 

LES BIODECHETS, DEFINITION

Les biodéchets regroupent l’ensemble des déchets composés de matières organiques. Ils sont dégradables par l’action des micro-organismes et on peut en distinguer plusieurs grandes catégories :

– Les fruits, légumes et autres végétaux utilisés en cuisine.
– La viande, le poisson, les sous-produits animaux (œufs, lait, fromage…) et plus généralement les restes de repas.
– Les huiles alimentaires usagées, eaux de cuisine et déchets graisseux.

Les déchets alimentaires (restes de repas ou éléments ayant servi à leur préparation) font donc partie des biodéchets. En France, la loi impose plusieurs obligations aux restaurateurs concernant la gestion de ces déchets.


POURQUOI TRIER ET VALORISER LES DECHETS ALIMENTAIRES ?

Depuis le 1er janvier 2016, il est obligatoire pour toutes les entreprises produisant plus de 10 tonnes de biodéchets chaque année de mettre en place un tri à la source et une collecte sélective. Les biodéchets seront ainsi valorisés par des filières spécialisées. Les restaurateurs doivent aussi disposer d’un bac à graisse afin de collecter les huiles alimentaires usagées. Cette réglementation s’inscrit dans une volonté de protection de l’environnement, puisque les biodéchets peuvent être réutilisés dans une démarche de retour à la terre. S’ils ne sont pas correctement triés, les biodéchets sont souvent incinérés, ce qui revient à brûler des éléments très riches en eau. Cette solution, en plus d’être inadaptée, exige de consommer beaucoup d’énergie pour alimenter l’incinérateur, et donc de polluer inutilement.

C’est pourquoi la valorisation des biodéchets est absolument indispensable pour toute entreprise concernée par les préoccupations environnementales et/ou engagée dans une démarche de RSE : Paprec et Easyrecyclage vous accompagnent en vous proposant des solutions pratiques et adaptées à vos besoins.

Nous pouvons mettre en place une gestion responsable des biodéchets mais aussi de leurs emballages (carton, plastique, métal). Comme pour le tri de vos déchets de bureau, l’objectif est de déterminer les quantités exactes de déchets que vous produisez. Ce processus permet également d’identifier les éventuelles sources de gaspillage alimentaire contre lequel le gouvernement appelle à lutter.

D’ici à 2025, l’objectif de la loi de Transition Energétique est que tous les biodéchets soient triés, ceux des restaurateurs comme des particuliers. Les directives européennes ont même décidé d’imposer ce tri d’ici à décembre 2023. N’attendez plus pour valoriser vos biodéchets et sensibiliser vos collaborateurs à cette pratique !

 

QUEL EST LE DEVENIR DES BIODECHETS ?

Que vos déchets alimentaires soient issus d’un restaurant d’entreprise ou que vous soyez restaurateur, ces derniers seront valorisés de la même façon. Plus exactement, il existe deux solutions de tri qui permettent leur retour à la terre : les biodéchets peuvent être déposés dans un compost d’entreprise ou bien ils peuvent être collectés en vu de leur méthanisation.

Dans le cas du compost, les biodéchets sont déposés dans un bac et sont transformés avec le temps en un terreau riche, qui sera utilisé pour amender les sols afin de rendre la terre plus fertile. Dans les petites entreprises, ce compost peut être réalisé dans les espaces verts, il permet leur gestion éco-responsable. Mais dès lors que la quantité de déchets alimentaires à traiter s’avère importante, mieux vaut contacter des professionnels.

Quelques astuces pour réaliser son propre compost : Il est primordial que les déchets organiques (épluchures de fruits et légumes, filtre et marc de café…) soient bien triés et ne contiennent aucun débris de plastique ou métal. Attention, les sachets de thé peuvent aller au compost, mais pas ceux en matière synthétique. Les coquilles d’œufs ou os se compostent, mais cela prend plus de temps. Le processus de compostage prend entre 4 et 8 mois.

En ce qui concerne la méthanisation, les déchets sont collectés dans des bacs spécifiques puis traités dans des unités afin de produire du compost et du biogaz, une source d’énergie renouvelable.

RESTAURATION D’ENTREPRISE : QUELLES SOLUTIONS POUR LES BIODECHETS ?
5 (100%) 1 vote

Print Friendly

inscrivez-vous
à la newsletter easyrecyclage !